750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 21:47

J'avais des tomates cerises et de la féta... j'ai préparé ces muffins salés pour l'apéro de ce soir. Et on a dégusté un Moscato di Noto, vin blanc doux sicilien acheté .... pour la 2ème année consécutive tellement il est bon !... à la Foire aux Vins de Vienne. 

Pour 8 personnes

  • 340 g de farine
  • 4 cc de levure
  • 150 g de cassonade
  • 800 ml de crème
  • 60 ml d'huile de tournesol
  • 60 ml d'huile d'olive
  • 3 oeufs
  • 2 branches de tomates cerises
  • 100 g de féta
  • 1 branche de romarin
  • 30 g d'olives noires
  • 1 cc de sel
  • 1 citron confit au sel (facultatif)

Mélangez la farine, la levure, le sel et la cassonade.

Dans un autre récipient, mélangez la crème, les huiles et les oeufs.

Réunissez les 2 mélanges sans trop les travailler.

Ajoutez les olives noires hâchées, les feuilles de romarin et le citron confit en petits dés.

Remplissez les moules à mi-hauteur.

Mettez au coeur des morceaux de féta et des tomates cerises coupées en 2.
Recouvrez de pâte.
Faites cuire 20 min à 210°.


 

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 20:07

En me replongeant dans mes photos, j'ai retrouvé les clichés d'une entrée que j'avais préparée pour les fêtes. C'est dans "Cuisinez comme les Chefs ...." livré avec mon Thermomix que j'avais découvert cette recette.
Une entrée délicieuse pour un repas de fêtes.

Pour 4 personnes

  • persil
  • 100 g de beurre demi-sel
  • 200 g de cèpes frais ou girolles + 50 g pour la finition
  • 1 échalote
  • 500 g de châtaignes décortiquées pré-cuites
  • 750 g de bouillon de volaille
  • 250 g de crème liquide
  • sel et poivre
  • épices douces en poudre : badiane, cardamone, gingembre frais et poivre de Séchuan
  • truffes
  • 30 g d'huile d'olive
  • 12 noix de St-Jacques

Concassez le persil et réservez.
Mettre 25 g de beurre dans le bol de votre Thermomix et chauffez pendant 5 min / 100°/  vitesse I.
Nettoyez les champignons.
Avec le panier cuisson, ajoutez 200 g de champignons au beurre et faites-les suer pendant 5 min / 100° / rotation inversée / vitesse mijotage.
Salez et égouttez les champignons.
Rincez le bol. Emincez l'échalote. Ajoutez 25 g de beurre et faites suer pendant 10 min / 100° / vitesse I.
Incorporez les châtaignes en morceaux, faites les revenir pendant 15 min / Varoma / rotation inversée / vitesse I.
Retirez une douzaine de morceaux pour la finition.
Déglacez en versant le bouillon de volaille et programmez 10 min / 100° / rotation inversée / vitesse I.
Ajoutez la crème et les épices et finissez la cuisson pendant 10 min / 100° / vitesse 5.
Finissez le velouté en mixant pendant 3 min / vitesse 10.
Nettoyez les champignons restants. Faites-les tomber à l'huile d'olive une 1ère fois dans une poêle chaude, égouttez.
Dans la poêle, faites fondre 40 g de beurre en fouettant pour obtenir un beurre mousseux.
Ajoutez les champignons et rissolez pendant 10 min. Ajoutez les morceaux de châtaignes restants et le persil concassé, rectifiez l'assaisonnement.
Refaites un beurre mousseux avec 40 g de beurre et saisissez-y les noix de Saint-Jacques 3 min de chaque côté.
Au fond de l'assiette, disposez les champignons et châtaignes, le velouté bien chaud, ajoutez les Saint-Jacques et quelques lamelles de truffe.
 

 

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 16:42

Ceux qui me connaissent le savent, mais pour tous ceux qui ne me connaissent pas encore : mes origines sont pour moitié au sud, direction l'Espagne, et plus précisément Majorque.
Tous les souvenirs de vacances que je garde de mon enfance sont liés à cette île des Baléares, aux odeurs qui se dégageaient de la cuisine de ma grand-mère, aux odeurs mêlées du marché couvert de Palma où maman nous emmenait quand elle voulait nous préparer la paella.
Etonnamment, la paella n'a jamais été l'affaire de ma grand-mère : c'était celle de mon grand-père, pour qui c'était la seule occasion d'investir la cuisine.
Et puis le temps passant, il a compris qu'il était temps de la transmettre, sa recette, et c'est maman qu'il a choisie.
Cette paella, je l'affectionne tout particulièrement, d'abord parce qu'elle est délicieuse !!, mais aussi parce que mes papilles me ramènent alors instantanément 20 ans en arrière, aux dimanches en famille, aux déjeuners dans les criques de l'Arenal après que la paella ait été préparée sur un feu de bois sur les rochers, bref à tous ces moments de bonheur absolu.
Hugo a eu 18 ans au début du mois, et maman lui  - nous - a fait le cadeau de nous en préparer une.
Je vous la fais partager aujourd'hui, et comme dit maman, c'est un secret de famille qui n'en sera bientôt plus un ! ;-)

Pour 8 personnes

  • 3 gousses d'ail + 1 ou 2 pour la paellera (vous savez, cette grande poêle dans laquelle on la prépare)
  • 8 calamars moyens
  • 8 grosses gambas
  • 32 crevettes moyennes
  • 1,500 kg de moules (grosses de préférence, de belles moules d'Espagne quoi !)
  • 1 lapin
  • 2 gros poivrons verts
  • 1 petite boîte (200g) de petits pois
  • 1 boîte de poivrons rouges
  • 1 kg de riz rond ( riz "bomba")
  • de l'huile d'olive
  • 1 sachet d'épices (dont safran) pour paella
  • sel et poivre
  • 4 citrons
  • 2 L d'eau très chaude

Préparez tous les ingrédients :

Nettoyer les calamars, coupez les poches en anneaux et les tentacules en morceaux.

Lavez gambas et crevettes, enlevez les longues antennes, désagréables à retrouver dans le riz.

Lavez et grattez les moules.

Coupez le lapin en petits morceaux (de la taille d'une grosse prune; veillez à bien retirer les éventuels éclats d'os).
Lavez et coupez les poivrons verts en dés.
Egouttez les petits pois.
Coupez les poivrons rouges en lanières.

Frottez d'ail la paellera.

Faites chauffer un doigt d'huile d'olive avec les 3 gousses d'ail dans leur peau.

Dans l'huile chaude, faites colorer gambas et crevettes, puis réservez-les (jetez les gousses d'ail).

Dans la même huile (c'est ce qui donnera tout son goût au riz), faites revenir le lapin, les poivrons verts et les calamars en remuant régulièrement.
Ajoutez les moules, laissez-les bien s'ouvrir, réservez-en 8 dans leur demi-coquille ainsi que les 8 gambas pour la garniture.
Décoquillez le reste des moules en les remettant au fur et à mesure avec les autres ingrédients qui continuent à mijoter.
Ajoutez les crevettes.
Mouillez largement le tout avec de l'eau très chaude ( gardez-en en réserve pour en rajouter éventuellement pendant la cuisson du riz).
Diluez le sachet d'épices, salez et poivrez.

Les convives doivent être prêts à se mettre à table avant qu'on ne passe à l'étape suivante : une paella n'attend pas !!  C'est le moment de se servir un Cuba Libre (rhum Bacardi, coca, citron et glace).

Répartissez le riz dans la préparation précédente qu'il faut maintenir frémissante pendant toute sa cuisson (20-25 min) .... bon, on a même le temps de se resservir un 2ème Cuba Libre..!
De temps en temps, soulevez délicatement le riz avec une spatule en bois pour qu'il n'accroche pas, et ajoutez de l'eau chaude si nécessaire.
Quand le riz est pratiquement cuit, garnissez en étoile le dessus de la paella avec les gambas, les moules et les lanières de poivron rouge.
Retirez du feu et laissez reposer 5 min avant de servir. ....... non, non, un 3ème Cuba Libre ne serait pas raisonnable !
Présentez les citrons coupés en deux pour ceux qui désirent en presser sur leur riz.

La meilleure cuisson est celle au feu de bois : on prépare au préalable une bonne braise qu'on alimentera régulièrement avec du bois plus menu en évitant les grosses flammes.

Une fois que le contenu de la paellera a été englouti par vos convives, laissez-la tremper pour la nettoyer, ne la grattez surtout pas pour que votre riz n'accroche pas à la prochaine paella.

Pour les plus courageux, ou pour ceux qui veulent vraiiiiiiiiiiiiment être agréables à leurs invités, il existe la paella "del ciego" ( de l'aveugle) ... qui consiste à tout décortiquer avant de servir.
Je trouve pour ma part que cela gâche un peu le plaisir des yeux, et encourage la fainéantise ! ;-)

Bon profit a tots !

Je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager quelques clichés de vacances à Majorque.

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 15:17

Voilà une autre recette éprouvée lors de nos repas entre collègues amis.
Il faut avoir un peu de temps devant soi parce que la préparation est assez longue, mais le résultat en vaut la peine.

Je peux confirmer que l'association artichaut-foie gras est réussie.


Pour 6 personnes

  • 600 g de foie gras mi-cuit
  • 10 fonds d'artichauts frais ou surgelés
  • le jus de 2 citrons
  • 2 cs de vinaigre balsamique
  • 2 cs d'huile d'olive
  • 7 cs d'huile de pépins de raisin
  • 1 sachet de gelée instantanée

Portez 1 L d'eau à ébullition. Ajoutez le jus de citron, l'huile d'olive et les fonds d'artichauts.
Couvrez et laissez cuire 35 min à feu moyen (20 min si ce sont des fonds d'artichauts décongelés).
Egouttez et laissez refroidir.
Quand ils sont froids, couvrez-les d'huile de pépins de raisin et de vinaigre balsamique, et laissez-les mariner 30 min à température ambiante. On peut ajouter des graines de coriandre écrasées à la marinade.
Préparez la gelée. On peut l'aromatiser de cognac ou de madère. J'ai utilisé une gelée déjà aromatisée au madère.
Coupez le foie gras en tranches de 1cm d'épaisseur au diamètre des verres que vous utiliserez.
Faites ensuite la même chose avec les fonds d'artichauts.
Déposez une couche de gelée au fond de chaque verre et laissez-la prendre 15 min au frais.
Déposez ensuite une rondelle d'artichaut et recouvrez d'une couche de gelée. Laissez prendre au frais.
Recommencez avec une rondelle de foie gras.
Vous pouvez renouveler l'opération en fonction de l'épaisseur que vous souhaitez donner à la terrine (entrée ou apéro) ... et de l'appétit des convives !
Une fois les terrines prêtes, recouvrez d'une dernière couche de gelée.
Mettez au frigo au moins pendant deux heures.

 

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 23:05

Voilà une recette qui fait toujours la joie de Tomas qui adoooooooooore le lapin.

  • 1 lapin
  • 60 cl de vin blanc sec
  • un peu de moutarde de Dijon
  • 1 petit pot de crème fraîche
  • huile olive
  • 2 gousses d'ail
  • 5 échalotes
  • 3 feuilles de laurier
  • 1 branche de thym
  • persil, sel et poivre
  • 1 morceau de sucre
  • 1 carotte


Coupez le lapin en morceaux et badigeonnez-les de moutarde.
Faites les revenir dans un peu d'huile.
Pendant ce temps, portez à ébullition le vin blanc avec l'ail coupé en petits morceaux, le laurier, le thym, la carotte coupée en rondelles et le morceau de sucre.
Retirez les morceaux de lapin de la sauteuse.
Faites dorer les échalotes émincées dans un peu d'huile.
Remettez le lapin et versez le vin blanc chaud.
Salez, poivrez et laissez cuire à feu doux pendant 1 heure.
Dans un bol, mélangez la crème, du persil hâché et une cs de moutarde.
En fin de cuisson, placez les morceaux de lapin dans un plat de service et saupoudrez de persil.
Incorporez la crème à la moutarde. On peut filtrer le jus de cuisson avant d'incorporer la crème.
Faites cuire 1 min sans faire bouillir et nappez les morceaux de lapin avec cette sauce.
J'accompagne souvent le lapin de petites pommes de terre à chair ferme et de champignons que j'ajoute en fin de préparation.

 
 

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 18:54

Pour 4 personnes

  • 2 gorges de ris de veau ( 600 g env )
  • 4 bâtons de réglisse
  • 1 kg de petits pois frais
  • 1 cs de crème fraîche épaisse
  • 50 g de beurre demi-sel
  • sel et poivre


Ecossez les petits pois et plongez-les 10 min dans une casserole d'eau salée bouillante.
Réservez un verre d'eau de cuisson et égouttez les petits pois.
Lavez et séchez les bâtons de réglisse.
Taillez le bout de chaque bâton pour en faire un pic.
Dans chaque pièce de ris de veau, découpez deux morceaux allongés. Embrochez chaque morceau sur son pic de réglisse.
Portez une grande marmite d'eau à ébullition.
Baissez le feu, plongez-y les 4 brochettes et laissez frémir 6 min.
Egouttez les brochettes et épongez-les soigneusement.
Dans une poêle, faites dorer les brochettes avec 50 g de beurre pendant 15 min environ. Salez et poivrez.
Retournez les brochettes régulièrement pour qu'elles soient bien dorées.
Mixer les petits pois avec la crème fraîche.
Poivrez et salez si nécessaire, et rectifiez la texture de la crème avec l'eau de cuisson.
Servez la crème au fond d'un verre avec la brochette par dessus.


J'ai ce jour-là utilisé des pics à brochettes ordinaires.... ce qui explique les parenthèses dans l'intitulé de la recette !

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 17:29
  • 100 g de jambon de Parme
  • 75 g de tomates séchées
  • 1 cs de moutarde
  • 200 g de farine
  • 10 cl de bière
  • 1 sachet de levure
  • 50 cl d'huile d'olive
  • 4 oeufs
  • 50 g de comté râpé
  • 1/4 cc de sel
  • poivre

Préchauffez le four à 180°.
Coupez le jambon en lanières et les tomates séchées en dés.
Cassez les oeufs, ajoutez la moutarde et mélangez.
Ajoutez la farine et la levure, mélangez à nouveau.
Ajoutez l'huile et la bière et remuez jusqu'à ce que le mélange soit lisse.
Ajoutez les tomates séchées et le fromage. Salez et poivrez.

Versez 1/3 de la pâte dans le moule à cake, recouvrez de la moitié des lanières de jambon.
Recommencez avec 1/3 de la pâte, et le reste des lanières de jambon.
Recouvrez avec le restant de la pâte, et enfournez pour 15 min à 180°.
Au bout de 15 min de cuisson, baissez la température à 150° et poursuivez la cuisson pendant 40 min environ.
Toujours le même test pour savoir s'il est cuit : la lame du couteau doit ressortir sèche !

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 17:02

Pour 18 madeleines environ

  • 100 g de beurre demi-sel
  • 175 g de farine
  • 2 cc de levure
  • 3 oeufs
  • 2 cs d'huile d'olive
  • 1 cc de miel liquide
  • 1 crottin de Chavignol sec et râpé
  • 3 cc d'origan séché

Préchauffez le four à 200°.

Faites fondre le beurre sur feu doux ou au micro-ondes.
Mélangez la farine, la levure et les oeufs légèrement battus.
Ajoutez le beurre fondu, l'huile d'olive et le miel, puis mélangez.
Ajoutez le fromage et l'origan, puis mélangez à nouveau.
Garnir le moule à madeleines et enfournez pour 15 min environ.

 

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 16:14

Lundi dernier, une de mes collègues a déménagé, et comme elle avait déjà pas mal de bras pour les cartons, c'est en préparant le déjeuner que je l'ai aidée.
Entre autres choses, ces sablés salés, délicieux en accompagnement des apéros d'été.

Pour environ 25 sablés

  • 50 g d'olives noires dénoyautées
  • 150 g de farine
  • 1 cc de levure
  • 50 g de parmesan
  • 125 g de beurre demi-sel mou coupés en dés
  • 1 oeuf battu

Coupez les olives noires en très petits dés.
Mélangez la farine, la levure et le parmesan.
Ajoutez le beurre et incorporez-le du bout des doigts pour obtenir la consistance d'une chapelure.
Ajoutez l'oeuf et malaxez, juste pour amalgamer l'ensemble.
Ajoutez les olives, malaxez très légèrement puis formez une boule.
Sur une surface farinée, formez un boudin de pâte de 4 cm de diamètre environ.
Entourez-le de film et mettez-le au frais pendant 30 min.
Préchauffez le four à 180°.
Coupez le boudin en tranches d' 1 cm d'épaisseur et déposez-les sur une plaque anti-adhésive.
Enfournez pour 15 min environ.
Les sablés doivent être blonds sur le dessus et dorés sur le pourtour.

Partager cet article
Repost0